Quartiers de Istanbul

Cliquer sur les images pour agrandir

Aéroport (dans le district de Bakirkoy


L'Aéroport Ataturk a été construit en 1912 à des fins militaires. Il fut plus tard rebaptisé Aéroport Yesilkoy. En 1947 des travaux furent entrepris pour le transformer en un aéroport international et il fut achevé en 1953. Il a été agrandi dans les années 70. Aujourd'hui, environ 20 millions de passagers y transitent chaque année. C'est actuellement le seul aéroport dans l'Istambul européenne.

L'aéroport se trouve sur la côte ouest et est à côté de l'autoroute.

L'aéroport est également entouré d'hôtels et de salles d'exposition. À seulement 10 minutes de l'aéroport on trouve une petite ville agréable sur la côte, où vous trouverez de bons restaurants et cafés.

Cliquez sur le lien pour les horaires des navettes de l'aéroport et pour organiser votre voyage. http://www.ataturkairport.com/en-EN/Pages/Main.aspx

Aéroport Sabiha Gokcen


Cet aéroport est devenu un aéroport international, ce qui a enlevé un poids à l'aéroport Ataturk et il est de plus en plus fréquenté chaque année.

(Cet aéroport est devenu un aéroport international ; en enlevant une charge à l'aéroport Ataturk, il devient un aéroport international de plus en plus fréquenté chaque année.)

Il a reçu le nom de la première pilote de chasse au monde, Sabiha Gokcen, qui est morte en 2001 à l'âge de 88 ans.

Les environs de l'aéroport étaient déserts jusqu'à récemment mais ils sont de plus en plus peuplés et Istanbul devient plus grande chaque année pour accueillir une population qui ne cesse d'augmenter.

Cliquez sur le lien pour les horaires des navettes de l'aéroport et pour organiser votre voyage.

http://www.sgairport.com/havaalani/eng/start.asp

Anadolu Hisari


Ce château a été construit en 1394 par le Sultan Ottoman Bayezid, approximativement 60 ans avant le château se trouvant sur la rive européenne du Bosphore, Rumeli Hisari. Il a été construit avec la même intention, la préparation initiale du siège de Constantinople, qui eut lieu en 1395.

Rumeli Hisari est situé au point le plus étroit du Bosphore. C'est un château assez petit, avec une crique à côté, appelée Goksu, ainsi que des maisons en bois et des kiosques, en faisant un endroit très agréable. Il est très beau depuis la mer comme la terre.

Cliquer sur les images pour agrandir

Bebek (dans le district de Besiktas)


Le long du Détroit du Bosphore, vous verrez des maisons et des manoirs vraiment splendides, de Bebek jusqu'à Rumeli Hisari. Bebek est l'un des endroits les plus luxueux d'Istanbul pour vivre et manger. Les jeunes vivant dans la partie européenne s'y rencontrent les week-ends.

Cliquer sur les images pour agrandir

Beyazit (dans le district de Fatih)


Beyazit s'organise autour de la place Beyazit, qui était la place principale de la ville et l'entrée du palais pendant l'époque byzantine. C'est encore aujourd'hui le centre de la péninsule historique. Il est très facile de s'y rendre en tramway. Il y a également une station de bus sur la place avec des lignes allant partout dans la ville.

La Mosquée Beyazit et le Grand Bazar sont deux des endroits à visiter dans le quartier. La plus grande université d'Istanbul est l'université d'Istanbul, avec un campus et une bibliothèque énormes. La bibliothèque abrite de vieux textes manuscrits. Elle est visitée par de nombreux chercheurs car c'est une source très importante pour l'Histoire. La bibliothèque est fermée les week-ends. Vous pouvez vous y rendre pendant les heures normales d'ouverture dans la semaine.

En suivant la ligne de tramway depuis la Place Beyazit vous arriverez à Sultanahmet, un district respirant l'Histoire.

Cliquer sur les images pour agrandir

Beylerbeyi (dans le district d'Uskudar)


Les manoirs les plus fantastiques de l'Istanbul asiatique commencent à Beylerbeyi. Cette rive du Bosphore est plus tranquille que la rive européenne. Au nord du Pont du Bosphore, on trouve un palais splendide le Palais de Beylerbeyi. Il a été construit en 1865 et servait de résidence d'été aux Empereurs Ottomans, ainsi que pour recevoir les chefs d'État. Le palais est vraiment magnifique quand on le voit depuis la mer.

Beylerbeyi est un quartier tranquille mais plus cher que la moyenne pour y vivre. Les gens les plus riches de Turquie y possèdent des pavillons et des manoirs, qui se succèdent sur le bord de mer et les environs de Beylerbeyi à Anadolu Hisari.

Cliquer sur les images pour agrandir

Bostanci (dans le district de Kadikoy)


La partie asiatique est beaucoup moins bondée que la partie européenne d'Istanbul. Il n'y a pas beaucoup d'industrie dans ce district. Bostanci est l'un des plus vieux districts d'Asie. Autrefois on y trouvait principalement des villas et des manoirs situés en bord de mer. Aujourd'hui, il n'y a que des appartements à cause de l'augmentation de la population, néanmoins l'atmosphère n'y a pas beaucoup changé par rapport au passé.

Il y a d'agréables cafés et restaurants en bord de mer. Vous pouvez également voir certaines des Îles des Princes ou prendre un bateau pour aller les visiter.

En montant la colline, vous arriverez dans un quartier pour le shopping similaire à Nisantasi. L'atmosphère est différente mais on y trouve également des magasins des meilleures marques.

Cliquer sur les images pour agrandir

Cihangir (dans le district de Beyoglu)


Galata est en train de devenir si populaire qu'il commence à remplacer Cihangir, néanmoins, c'est encore le meilleur district de l'Istanbul européenne avec de nombreux habitants.

Alors, pourquoi autant de gens l'apprécient ? C'est une petite ville où tout le monde se connait. Quand vous habitez à Istanbul c'est quelque chose qui vous manque ; les salutations amicales des voisins ou marcher le long de la rue. Il y a beaucoup moins de contact humain dans les grandes villes, étant sonné que tout le monde se précipite pour aller travailler ou étudier. Néanmoins, Cihangir est beaucoup plus détendu à cet égard. On y trouve des cafés agréables et des petits restaurants, où vous pourrez vous détendre pendant l'après-midi ou passer une soirée agréable avec vos amis.

En descendant la colline depuis Cihangir, vous arriverez à Tophane, où l'on trouve tous les fameux bars à chicha. Après avoir essayé une chicha traditionnelle, vous pouvez continuer le long de la côte qui vous amènera jusqu'à Besiktas, où l'on trouve le fantastique Palais de Dolmabahçe, où Ataturk est mort (le fondateur de la République de Turquie).

Cliquer sur les images pour agrandir

Eminonu (dans le district de Fatih)


Si vous suivez la côte depuis Sultanahmet, le premier endroit auquel vous arriverez sera Eminonu et le Marché aux Épices, qui s'y trouve depuis 1664. La légende raconte que le marché remonte à l'époque byzantine. Le marché a la forme d'un L, vous y entrerez donc par un endroit et arriverez à une autre porte. Il y eut deux grands feux en 1691 et en 1940, mais le marché a survécu aux deux. Même s'il fut sérieusement endommagé par le second feu, il a été bien restauré.

Sur la côte il y a une grande mosquée, dont la construction s'acheva en 1663. Il y a toujours beaucoup de pigeons sur les marches de l'entrée principale. Ces pigeons sont nourris par les gens qui visitent la mosquée ou par les passants.

Cliquer sur les images pour agrandir

Etiler (dans le district de Besiktas)


Etiler est connu pour ses cafés chics, ses bars, sa vie nocturne, ses restaurants, ses boutiques de mode et ses centres commerciaux, comme Akmerkez and Mayadrom Uptown. C'est un quartier prisé par l'élite d'Istambul. Il y a principalement des villas et des résidences privées dans le quartier.

Etiler est un nom ancien en turc désignant les Hittites ; il était en effet à la mode dans les premières années de la Republique Turque de donner des noms d'anciennes civilisation d'Anatolie aux nouveaux quartiers d'Istambul.

Eyup (Corne d'Or)


Ce district s'étend de la Corne d'Or jusqu'aux rives de la Mer Noire et il est très important historiquement, en particulier pour les musulmans de Turquie. Les endroits les plus importants sont le café Pierre Loti, du nom du romancier et officier de marine français (1850 – 1923), qui y a habité quelque temps, et la Mosquée Eyup Sultan.

Elle s'y trouve depuis 1458 et c'est plus qu'une simple mosquée avec ses grands cyprès et les personnages importants du Palais Ottoman y ont été enterrés. Aucune autre mosquée à Istanbul ne peut s'en enorgueillir. Pour cette raison, la mosquée est appréciée des fidèles qui viennent y prier, demander de bonnes choses pour le futur et demander grâce à Eyup Sultan.

Les bâtiments historiques les plus importants dans la Corne d'Or sont :

L'église de Pammakaristos (Mosquée de Fethiye) : Construite au 12e siècle, ce fût le quartier général du Patriarcat Orthodoxe Grec de 1456 à 1568. L'église a été convertie en mosquée en 1591. La chapelle située à côté est un musée et contient des mosaïques byzantines fantastiques.

Aqueduc de Valens : cet aqueduc sur deux étages (conduite d'eau) a été construit en 368 pendant le règne de l'Empereur Valens. L'eau provenait de la forêt de Belgrade jusqu'au Grand Palais de Sultanahmet. L'aqueduc a été utilisé jusqu'au 19e siècle.

Mosquée de Fatih : cette grande mosquée baroque abrite la tombe de Mehmet le Conquérant. De nombreux empereurs byzantins y sont également enterrés, comme Constantin. Le bâtiment fut détruit par un tremblement de terre en 1766 et reconstruit au 18e siècle.

Mosquée du Prince (Şehzade Camii) : construite par l'architecte Sinan pendant le règne de Suleyman le Magnifique. C'est la première mosquée impériale et sa conception est très élégante.

Les murs de Théodose : ces murs furent construits entre 412 et 422 par l'Empereur Théodose. Les murs s'étirent de Yeditepe (la mer de Marmara) à Ayvansaray (la Corne d'Or). Vous pouvez encore marcher sur certaines de ses sections, en particulier celles dans le district de Yedikule.

L'Église de St. Georges (Aya Yorgi) : il s'agit du siège mondial de l'Église Orthodoxe Grecque.

Pierre Loti : l'auteur français Pierre Loti a vécu dans ce quartier pendant longtemps, lorsqu'il écrivait son roman. Il tomba amoureux d'une habitante. La colline et le café qu'il fréquentait régulièrement ont été nommés en son nom. Vous pouvez arriver au café Loti Café situé sur la colline en prenant le téléphérique à proximité de la mosquée d'Eyüp ou bien en y marchant. La vue sur la Corne d'Or depuis le sommet est superbe.

Miniaturk : ce parc abrite des versions miniatures des bâtiments les plus impressionnants d'Istambul et de Turquie. On y trouve le Pont sur le Bosphore, Hagia Sophia et le Palais de Topkapi. Il y a aussi un chemin de fer miniature, des petites voitures, un cinéma et un terrain de jeux.

Cliquer sur les images pour agrandir

Galata (dans le district de Beyoglu)


Galata est l'un des districts d'Istanbul sur lequel vous pourriez écrire des pages et des pages ou parler pendant des heures. Il est ancien, mais aussi moderne ; c'est un endroit paisible et également dynamique ; enfin il n'est pas à la mode mais il reste quand même très populaire.

Galata se trouve entre la Corne d'Or et le détroit du Bosphore. C'est un endroit où souhaitent habiter les intellectuels de la ville. Et de nombreux y sont installés.

Galata est avant tout visitée pour la Tour de Galata, les Escaliers Camondo et le commissariat de Voyvoda. La tour de Galata fut construite en 507 par les Byzantins et était un phare. C'est l'une des plus vieilles tours au monde. La dernière restauration date de 1967. Aujourd'hui, la tour offre aux touristes une vue sur la ville à 360º et il y a un restaurant au sommet.

Les Escaliers Camondo furent construits dans les années 1850 par un banquier dénommé Avram Camondo, pour relier la Rue Voyvoda Street avec la Rue des Banquiers. Il est fréquemment photographié pour son architecture et c'est une attraction touristique populaire.

Cliquer sur les images pour agrandir

Îles des Princes


Elles sont connues comme les Îles des Princes ou les Îles Rouges. Il y en a neuf en tout, quatre grandes et cinq plus petites. La raison pour laquelle elles sont appelées Îles des Princes est que les membres disgraciés des dynasties y étaient exilés pendant les époques byzantine et ottomanes. Elles étaient à cette époque considérées comme des terres lointaines.

Buyukada est pour beaucoup l'île favorite. Vous pouvez y voir l'Église d'Hagios Giorgios, construite au point culminant de l'île. Il faut trois quarts d'heure pour y monter à pied, étant donné que les voitures sont interdites sur l'île et que la pente est trop raide pour un cheval ou un vélo. Quand vous y arrivez, vous aurez une vue magnifique sur les autres îles. De plus, si vous vous y rendez le jour national des voeux, vous serez rejoints par des milliers d'autres personnes.

Cliquer sur les images pour agrandir

Levent (dans le district de Besiktas)


Il s'agit de l'un des principaux quartiers des affaires d'Istanbul. Ce qui attire les touristes à Levent sont les énormes centres commerciaux abritant des magasins de marques internationales.

Le plus grand immeuble de Turquie s'y trouve également. Sapphire, avec 54 étages et 238 mètres de haut, est un lieu de résidence, avec également un centre commercial et des bureaux.

Cliquer sur les images pour agrandir

Maslak (dans le district de Sariyer)


Maslak est un autre quartier des affaire dans l'Istanbul européenne. Ici aussi l'attraction touristique la plus importante sont les magasins. Vous y trouverez des points de ventes de marques connues.

Il y a de nombreux grattes-ciel dans ce quartier ce qui lui donne un air de Manhattan, surtout la nuit. Le plus grand immeuble a 38 étages.

Cliquer sur les images pour agrandir

Nisantasi (dans le district Sisli)


Un quartier récent très chic et élégant. Tous les restaurants, magasins et immeubles ont été conçus et décorés de manière élégante. Des grands noms internationaux et des magasins de fameuses marques locales se suivent sur la rue principale, Rumeli. Il est assez cher d'y manger ou d'y faire du shopping, mais c'est malgré tout une promenade agréable.

Cliquer sur les images pour agrandir

Ortakoy (dans le district de Besiktas)


La Mosquée d'Ortokay est un bâtiment magnifique et c'est une oeuvre d'art splendide, à ne pas manquer. Elle se dresse sur le détroit du Bosphore depuis 1853 et elle est splendide jour et nuit.

Les cafés agréables, les grands arbres, les petits bateaux qui arrivent au débarcadère, les gens vendant des objets fait à la main et les vendeurs de pommes de terre au four valent particulièrement le détour. Ortakoy est très populaire pour ses bars et boîtes de nuit réputés.

Cliquer sur les images pour agrandir

Rumeli Hisari (dans le district de Besiktas)


Le château a été construit en 1452, pour empêcher l'aide d'arriver à Constantinople pendant le siège d'Istanbul organisé par le Sultan Mehmet II. Le château a trois tours principales, qui ont les plus grands bastions au monde. Le château a été terminé entre 1451 et 1452 : il est situé au point le plus étroit du Bosphore et se trouve en face de Anadolu Hisari, un autre château du côté anatolien.

Aujourd'hui, le château est utilisé pour des activités culturelles comme des spectacles et des concerts depuis sa restauration.

Cliquer sur les images pour agrandir

Sultanahmet (dans le district de Fatih)


C'est la destination la plus populaire à Istanbul et elle est très prisée des habitants. Tout le monde, jusqu'aux plus petits, a vu la grande Mosquée Bleue, Ayasofya et le Palais de Topkapi. Le quartier est presque toujours bondé mais il est très agréable de s'y promener sur les routes historiques car les voitures ne sont pas autorisées à y entrer.

On y trouve plus de 20 mosquées, églises et musées à visiter, ainsi que d'autres attractions. Pour visiter entièrement Sultanahmet et Beyazit, vous aurez sûrement besoin d'une journée entière. On y trouve quelque chose d'intéressant à chaque coin de rue. Avec ses grands jardins et ses bons restaurants, explorer le quartier ne sera pas une expérience trop fatigante.

Cliquer sur les images pour agrandir

Taksim (dans les district de Beyoglu)


En allant au nord depuis la vieille ville, vous arriverez à la Place Taksim. Vous pourrez également vous rendre dans d'autres parties de la ville depuis la place grâce aux transports publics. Néanmoins, il n'y a pas beaucoup de monde toute la journée sur Place Taksim uniquement à cause du réseau de transport, mais surtout car il y a beaucoup d'activités qui y sont offertes jour et nuit.

Vous pouvez également vous rendre en voiture à Cihangir ou marcher le long de la Rue Istikal jusqu'à Galata, en passant par la Place Taksim. Sur votre chemin, vous trouverez des boutiques de marques connues, de bons restaurants et bien sûr de nombreux cafés, bars et discothèques. Avec de nombreux types de musique live, de la pop jusqu'au jazz et des DJs tous les jours de la semaine, les visiteurs pourront vivre une expérience inoubliable.

Taksim est l'endroit de plus multiculturel, plurilingue et avec le plus de religions différentes d'Istanbul. Puis, en descendant Istiklal Street, vous verrez de nombreuses églises catholiques et orthodoxes, ainsi que des synagogues et des instituts et ambassades de dix pays différents. On y trouve aussi des musées et galeries d'art moderne.

Newsletter - Abonnement notre lettre