caption


Istanbul - Cartes et transports

Le système de transports publics à Istanbul peut parfois être difficile à comprendre étant donné qu'il n'y a qu'un petit nombre de cartes et en règle générale, vous devez changer de lignes ou transborder et payer un autre trajet quand vous arrivez à destination. À chaque fois que vous utilisez les transports publics comme le bus, le métro, le tram ou un bateau, vous devez payer avec un jeton qui est une petite pièce de métal/plastique qui coûte 1,75 Livre Turque (juillet 2011). Vous pouvez les acheter à de nombreux guichets ou aux machines situées dans les arrêts de bus, gares et stations de métro, en utilisant des Livres Turques. Pas d'autres monnaies ou de cartes bancaires sont acceptées.

Le AKBIL (AKilli BILet - acronyme turc pour "Ticket Intelligent") est le plus communément utilisé dans les transports turcs. Il s'agit d'un petit appareil électronique pouvant être utilisé dans les bus, trams, trains de banlieue, le métro et les ferries locaux, etc. Vous n'avez qu'à passer l'AKBIL à travers les machines quand vous montez dans tout type de transport public. Il est très pratique si vous venez à Istanbul en groupe étant donné que vous pouvez l'utiliser autant de fois qu'il y a de passagers. Vous pouvez aussi en acheter plus ou le recharger dans les cabines prévues à cet effet ou dans n'importe quel grand arrêt de bus, tramway ou métro, ou dans d'autres endroits comme les kiosques à journaux situés à proximité des arrêts de bus. Utiliser un AKBIL est une manière vraiment plus économique pour se déplacer que d'acheter des billets à l'unité (1,75 TL comparé à 2,50 TL), en particulier quand vous prenez une correspondance ou si vous utilisez la même carte plusieurs fois dans une période donnée, à peu près une heure et demie après l'avoir utilisé la première fois. Vous devez payer une caution de 6TL lorsque vous achetez la carte, qui est remboursée si vous choisissez de rendre la carte à la fin de votre séjour.

Bus

Il y a deux types de bus publics à Istanbul, l'une appartenant à des investisseurs privés, appelée ÖHO et l'autre contrôlée par le conseil municipal, IETT. Vous pouvez distinguer les deux compagnies par la couleur de leurs bus. Les premiers sont bleu-vert avec des lettres jaunes et les derniers sont de plusieurs couleurs comme les anciens en rouge-bleu et les nouveaux en vert et rouge. Les deux compagnies acceptent la carte AKBIL néanmoins le paiement en espèces ne l'est plus, bien que ÖHO l'acceptait auparavant. Si vous n'avez pas d'AKBIL, vous devrez acheter un aller simple dans l'un des kiosques à proximité des arrêts de bus pour 2,50 TL. Les Metrobus ont été récemment mis en service, il s'agit de longs bus hybrides circulant sur la route dans des voies séparées du trafic, ce qui en fait une manière rapide pour se déplacer dans les rues fréquentées d'Istanbul. Ils relient les banlieues de l'ouest, Avcilar et Kadiköy du côté asiatique, en passant par Bakirköy, Cevizlibag (qui est juste en dehors des murs de la vieille ville près de la Porte de Topkapi) et Mecidiyeköy. La plupart des lignes de bus fonctionnent de 6h00 du matin à environ minuit, avec des fréquences plus basses après 10h00. Certains bus desservant les villes les plus importantes fonctionnent 24h par jour, ainsi que les Metrobus.

En métro

Le métro d'Istanbul se compose de deux lignes, la ligne nord reliant Sishane à Darüssafaka via la Place Taksim, et de Mecidiyeköy à Levent dans le quartier des affaires. Cette ligne est la plus rapide pour arriver au dernier arrêt en l'espace de 20 minutes tandis qu'en bus il faut environ une heure. Il y a également un funiculaire qui relie Taksim à Kabatas, où vous pourrez prendre un ferry et traverser du côté anatolien, ou prendre un tramway vers la vielle ville. La ligne du sud est principalement utilisée par des touristes. Elle relie Aksaray à l'aéroport Atatürk Airport, avec d'autres connections à la ligne de tramway traversant la vieille ville. Aujourd'hui, la plupart des stations de métro n'ont pas un guichet avec du personnel, de sorte que vous devez obtenir votre jeton dans l'un des distributeurs automatiques de jetons. Insérez des pièces (à l'exception de celles de 1 ou 5 kurus) jusqu'à avoir introduit 1,75 TL et appuyez sur le bouton "ONAY" (Turc pour "validation", il n'y a pas de traduction en Anglais sur les machines).
(http://www.iett.gov.tr)

En tramway

En tant que touriste, vous devrez sûrement prendre le tramway dans le quartier de Sultanahmet, étant donné qu'il y a plus de lignes de bus qui le desservent. Presque tous les sites historiques sont visibles depuis la ligne de tramway allant de Kabatas à Zeytinburnu. Cette ligne à également deux connections, l'une vers Taksim par Kabatas et l'autre vers l'Aéroport International Atatürk par Aksaray. Ce tramway à une capacité journalière de 155,000 passagers. Pendant les heures de pointe du matin et du soir (approximativement entre 7h00 et 9h00 et 17h00 et 19h30 respectivement), les tramways sont vraiment bondés donc si vous souhaitez vous déplacer quelques arrêts, nous vous conseillons de faire le trajet à pied.

Bateau

Les paquebots d'Istanbul (de grands ferries conventionnels), ainsi que les bus de mer (de rapides catamarans) et des ferries privés de taille moyenne font la traversée entre les côtes européenne et asiatique et transportent les passagers sur le Bosphore. Il faut compter environ 20 minutes pour la traversée, qui coûte 1,75 TL et la vue depuis le bateau est magnifique. Vous pouvez également prendre un ferry si vous souhaitez vous rendre dans l'une des provinces voisines. Ce mode de transport est légèrement moins cher que le transport terrestre.

Train

Il y a deux lignes de train souterraines à Istanbul. L'une des deux est la ligne Sirkeci-Halkali (dans la partie européenne) et l'autre est la ligne Haydarpasa-Gebze (partie asiatique). Ils sont très utiles si faites une excursion à Istanbul. Vous pouvez payer avec un jeton ou utiliser l'AKBIL pour prendre les trains souterrains. Les trains partent toutes les 15 à 20 minutes de 5h45 du matin jusqu'à minuit.

Taxi

Prendre un taxi est une manière pratique et économique pour se déplacer dans la ville. Il y en a beaucoup et vous pourrez en trouver partout. Ils peuvent transporter jusqu'à quatre passagers par taxi. La prise en charge est de 2,50 TL, et chaque kilomètre supplémentaire coûte 1,60 TL. Parfois il y a beaucoup de circulation, prévoyez donc une demi-heure pour arriver à la vieille ville. Le mieux est peut-être de prendre le métro jusqu'à la vieille ville puis de prendre un taxi.

Taxi collectif

Dolmus est un taxi collectif qui parcourt un trajet déterminé. Il coûte plus cher qu'un bus urbain mais moins cher qu'un taxi normal. Ils peuvent transporter jusqu'à huit passagers. Ils sont faciles à reconnaître car ils sont d'une couleur jaune typique et ont un signe Dolmus sur le toit. Ils ne partent pas tant qu'ils ne sont pas pleins et c'est de là qu'ils tirent leur nom.

Newsletter - Abonnez-vous à nos offres