Quartiers de Grenade

Cliquer sur les images pour agrandir

Albaycin


Ancien quartier musulman de Grenade. Noyau urbain primitif de la ville. Sous domination ibère, puis romaine, puis arabe, l’Albaicin doit sa physionomie actuelle à l'époque d’Al-Andalus. Il fut à plusieurs reprises le lieu de résidence des émirs zirides, puis nasrides.

L’ensemble du quartier est inscrit depuis 1981 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Un grand nombre de peuples d’origines et religions différentes s’y sont installés au cours de l’histoire, ce qui confère au quartier une passionnante diversité culturelle.

Au fil de votre promenade dans les rues de l’Albaicin, vous pourrrez admirer de nombreuses églises et citernes («aljibes») typiques: San Cristóbal, San Bartolomé, San Luis, El Salvador, Las Tomasas, El Rey (la plus grande de tout Grenade), etc. La muraille de l’Albaicin date de l'époque nasride. Elle fut construite pendant la seconde moitié du XIVème siècle pour défendre les quartiers situés sur la colline de San Cristóbal: l'Albaicin et l'Albaidalba. Elle serpente depuis la Porte de Guadix, passe par la Place de San Miguel Alto, la Porte de Fajalauza, la Poterne de San Lorenzo, jusqu'à rejoindre la Porte d'Elvira. Ne manquez pas non plus de contempler la splendide Casa Morisca de Yanguas et l’église du Salvador, édifiée au XVIème siècle sur les ruines de l'ancienne Grande Mosquée de l'Albaicin, ainsi que le Torreón, la citerne de Bibalbonud, la Porte d’Hizna Román et l’incontournable Belvédère de San Nicolás.

La visite du quartier de l’Albaicin est une expérience unique à Grenade: chaque coin de rue y parle d’histoire, de poésie et d'art... Célèbre pour ses magnifiques vues sur l'Alhambra, c'est un site unique au monde.

Cliquer sur les images pour agrandir

Alhambra


La cité palatine de l’Alhambra date de l’époque d’Al-Andalus. Son nom vient de l'arabe «Al Hamra», et plus précisément de l’expression «Qal’at al-hamra» (Forteresse Rouge).

Il existe une légende à propos de la Porte de la Justice, directement en rapport avec l’architecture de l’Alhambra. Selon cette légende, la forteresse est si parfaitement construite et si robuste qu’elle ne tombera jamais, même sous l'attaque de mille armées ennemies. C’est pourquoi le jour où s’uniront la main de la voûte extérieure et la clé de la voûte intérieure de la Porte de la Justice, c’est-à-dire le jour où l’Alhambra tombera, ce sera le jour de la fin du monde.

L’Alhambra est un ensemble harmonieux d’édifices et de jardins. Ces derniers offrent une agréable fraîcheur grâce aux allées d’arbres ombragées et aux nombreux ruisseaux qui les irriguent. Dans l’enceinte du palais se trouvent de sublimes cours rectangulaires, agrémentées de fontaines, ainsi que les bâtiments nasrides, qui servaient de demeure aux rois et à leur suite. La plus belle cour du palais est sans doute celle des Lions et sa célèbre fontaine («El Patio de los Leones»). La partie la plus ancienne de l’Alhambra est l’Alcazaba, dont la Tour de la Vela offre une vue exceptionnelle sur Grenade. L’Alhambra est un ensemble architectural unique au monde, qui aurait largement mérité de faire partie des 7 nouvelles merveilles du monde.

Cliquer sur les images pour agrandir

Almuñecar


Almuñécar est située à environ 84 km au sud de Grenade, soit à 35 minutes en voiture en empruntant l'autoroute, et c'est la capitale touristique de la Costa Tropical, qui dispose de 19 km de littoral divisé en 26 plages.

Le nom de Costa Tropical n'est pas un hasard, car ici le soleil brille plus longtemps que partout ailleurs en Europe. Les hivers sont courts et les étés plus longs se mélangent souvent avec le printemps et l'automne, respectivement. Mais le temps à Almunecar est beaucoup plus varié.

La brise de mer agréable fait disparaitre la chaleur étouffante, et la chaîne de montagne en bordure du littoral la protège contre le froid hivernal. La Méditerranée elle-même sert de thermostat et fait que les changements brusques de température ne se remarquent pas. En conclusion, les températures sont douces et modérées.

La ville forme une enclave très convoitée par de nombreux peuples depuis l'aube de l'histoire, car elle bénéficie d' un micro-climat unique dans le pays, et qui justifie le nom de "côte tropicale".

En hiver, les températures descendent rarement en dessous de 10ºC ou 12ºC, et la moyenne pour la saison et de 18ºC. En été, la moyenne s'élève à 25ºC, et les températures dépassent les 30ºC à midi : ne vous inquiétez pas, la brise marine atténuera tous vos problèmes.

La gamme des activités liées à la mer est très complete. On trouve des cours de plongée, voile, planche à voile et kayak, ainsi que des locations de jet-ski ou bien des excursions et des transports en mer. Il y a également un port de plaisance offrant des locations de bateaux et de mouillages.

La gastronomie à Almuñécar offre une gamme complète de plats liés à la mer comme à la terre. La mer Méditerranée, qui entoure la côte d'Almuñécar, fournit d'excellents produits, qui font de la gastronomie d'Almuñecar l'une des plus intéressantes ainsi une marque d'identité.

Toutes sortes de poissons assaisonnés avec de l'huile d'olive et accompagnés de légumes frais sont offerts à ceux qui viennent dans la localité pour profiter de ses plages fabuleuses, de son riche patrimoine et de ses espaces naturels. On trouve au marché un grand nombre d'ingrédients de qualités, comme par exemple de nombreux poissons : le mérou, le maigre, le sar commun, le pagre commun, la dorade rose, le marbré, le congre, etc. avec lesquels on peut préparer des plats traditionnels comme la moraga (cassole de sardines), las papas con cazón (patates au chien de mer), la sopa de pescada (soupe de poisson), l'encebollado de atún (thon aux oignons), ainsi que les poissons et fruits de mer frits ou grillés.

Les fruits exotiques tropicaux se distingent également, comme l'anone, dont Almuñécar est l'un des principaux producteurs mondiaux, l'avocat, la mangue, la papaye, la goyave et la nèfle ; ils représentent une part fondamentale de la gastronomie. Ces ingédients permettent de préparer des menus savoureux adaptés à toutes les saisons et des plats délicieux comme les soupes, l'"arroz caldoso" (riz au bouillon), les ragoûts (potajes), les poissons en escabèche, les barbecues, les fritures et les traditionnelles "sardinas espetadas" (sardines en broche).

Cliquer sur les images pour agrandir

Alpujarra


L’atmosphère paisible de ses petits villages blancs, ses cinq Parcs Naturels et le Parc National de la Sierra Nevada font de la province de Grenade un paradis pour les visiteurs en quête de calme, de repos et de contact avec la nature.

La région des Alpujarras est unique en Andalousie et en Europe. Depuis des siècles, la beauté de ses surprenants paysages attire artistes et écrivains des quatre coins du monde. Cette région est sans doute la plus grande source d’inspiration des livres de voyages.

La Sierra Nevada, dont font partie les Alpujarras, a été déclarée Réserve de la Biosphère par l’UNESCO, puis Parc Naturel, et enfin Parc National, notamment du fait de ses espèces botaniques endémiques et de sa singulière écoculture.

Voilà quelques unes des mille raisons de visiter les Alpujarras, qui vous réservent bien d’autres surprises inoubliables…

Cliquer sur les images pour agrandir

Bubión


Bubión est située au coeur de la Sierra Nevada, dans le célèbre Ravin de Poqueira à une altitude de 1350 mètres et à environ 78km de Grenade. Elle a été classée Site Historique et Artistique avec les localités voisines de Capileira et Pampaneira.

Son emplacement vous permet d'avoir des vues imprenables et son orientation vers la méditerranée fait que les températures y soient douces même en hiver. Par temps clair, on peut voir la mer Méditerranée et la Sierra Nevada depuis le même endroit.

Village typique des Alpujarras, avec 376 habitants, ses rues et ses maisons construites par les Arabes et conservées jusqu'à aujourd'hui par ses habitants, Bubión, avec ses innombrables sources que l'on trouve dans presque toutes les rues et ses maisons sans toits avec des cheminées font que le voyageur sente qu'il visite un endroit privilégié.

Une ballade dans ce village de rêve nous ait respirer l' air pur de ses champs et de ses versants pleins d' une vie animale et végétale luxuriante. La nature dans son essence !

En déambulant dans le centre historique de Bubión, dans ses rues pleines de pots et de fleurs, de sources approvisionnant le village en eau pure de la Sierra Nevada, le visiteur experimentera une sensation de grande beauté et de tranquillité.

À Bubión deux fêtes sont célébrées chaque année en honneur au saint patron de la ville, Saint-Sébastien et à l'autre patron, Saint Antoine le Grand Les premières festivités ont lieu le week-end de janvier le plus proche de la fête de Saint Antoine le grand, en célébrant le "chisco de San Antón". En été, ces fêtes ont lieu l'avant-dernier week-end du mois d'août.

Ses jambons et viandes séchées sont fameux. La soupe des Alpujarras ou soupe aux amandes est également l'un des plats les plus connus, ainsi que d'autres plats typiques de la région tels que la "carne en salsa" (viande en sauce) ou le "choto al horno" (chevreau au four).

L'architecture mauresque, la tranquillité et la pureté de son environnement, ainsi que son agréable climat méditerranéen ont fait de Bubión une havre pour ceux qui cherchent un autre type de tourisme.

Cliquer sur les images pour agrandir

Calahonda


Calahonda est un village côtier typique avec des falaises imposantes et une belle plage connue pour sa profondeur, d'où le nom "Calahonda" (littéralement : crique profonde). Ses eaux sont très propices à la pratique des sports nautiques comme la plongée sous-marine et la planche à voile ; il y a également un petit port naturel pittoresque où les habitants vont encore pêcher à l'aube. On trouve aussi la "Torre o Farillo de Calahonda". Construite au XVIIe siècle, cette tour de guet fût ensuite utilisée au XIXe siècle comme un phare pour guider les navires qui s'approchaient de la côte.

Calahonda bénéficie d'un emplacement privilégié qui en fait une destination touristique attrayante. Elle a une plage qui est vraiment contrastée, entre les zones urbanisées avec de nombreux services touristiques et les zones vierges avec une végétation luxuriante.

Une promenade le long des plages de Calahonda nous mène aux jusqu'aux ruines du château de Carchuna. Il s'agit d'une construction chrétienne de la fin du XVIIe siècle, pensée comme fortification défensive.

C'est une merveille de plus sur la Costa Tropical de la région de Grenade.

Cliquer sur les images pour agrandir

Capilaería


Capileira, dont le nom est d'origine latine ("capitellum", sommets) est considérée comme un site historique et artistique, et a cette caractéristique essentielle qui définit l'image des villages des Alpujarras. Capileira est un passage obligé dans la visite des Alpujarras, on peut y profiter de paysages splendides, d'une végétation luxuriante et des vues spectaculaires. Son emplacement est idéal pour partir en excursion (en prenant les précautions nécessaires) vers les pics de Veleta et du Mulhacén.

Depuis le belvédère, on peut observer les villages voisins, la Sierra Nevada, et par temps clair, certains sommet africains et la Méditerranée.

Le centre du village a conservé son architecture traditionnelle des Alpujarras et est divisé en trois quartiers. Les maisons à toit plat font place la place à des rues escarpées et sinueuses. Les habitants de Capileira se sont toujours caractérisés par leur respect scrupuleux de l'environnement, ce qui fait de ce village un endroit idéal pour profiter de la nature. Les belvédères sont idéaux pour contempler les paysages spéctaculaires des montagnes de Lújar et de Contraviesa. Les points de vue recommandés sont le Tajo del Diablo, sur la pente de Pampaneira et celui de Perchel, avec sa construction typique des Alpujarras. Le plus impressionnant reste le belvédère de la Junta de los Rios, situé à l'extrême sud du côté gauche du ravin.

À Capileira, un four arabe est toujours utilisé pour cuire de magnifiques miches de pain, parfaites pour tremper et pour accompagner le plat traditionnel des Alpujarras, qui comporte des "patatas a lo pobre", un oeuf au plat, du jambon, du chorizo et du boudin. Le gibier est toujours présent dans l'alimentation locale. Deux autres de ses recettes traditionnelles sont le "choto capilurrio" (chevreau) et le ragoût de fenouil (puchero de hinojos). Ses jambons sont également délicieux.

Le fait que Capileira ait conservé presque intactes la plupart de ses traditions et sa culture contribue à son charme, ainsi que sa manière de voir le monde, son mode de vie, très loin voire complètement opposé du rythme frénétique et stressant d'aujourd'hui. On trouve des restaurants, des bars et des magasins pour acheter toutes sortes d'objets artisanaux, des cadeaux, des charcuteries régionales, etc.

Se promener dans chaque rue et recoin en vaut la peine, car il y a toujours quelque chose de surprenant,comme un balcon plein de fleurs, une terrasse, un belvédère...

Cliquer sur les images pour agrandir

Cenes de la Vega


Cenes de la Vega est située dans la zone centrale de la province, à seulement 5 kilomètres de la ville de Grenade (près de l'Alhambra) et elle est couchée sur le flanc d'une colline et sur les rives de la rivière Genil. C'est la seule municipalité dont les transports publics sont intégrés dans le système de la capitale (ligne de bus numéro 33)

Pendant les week-end c'est l'une des destinations les plus courues par les grenadins et les touristes, pour profiter de son environnement, entouré de forêts avec des pins, des châtaigniers des noyers et des arbres fruitiers.

Dans n'importe lequel des nombreux bars ou restaurants que l'on trouve dans les environs, les voyageurs auront la possibilité de goûter tous les délicieux plats andalous comme : le "puchero de San Antón", les haricots frits au jambon, le chevreau à l'ail, la cazuela de Semana Santa, les "migas" aux poivrons frits, les bouillies picantes ou le boudin aux oignons.

Cenes de la Vega est à seulement 20 minutes en voiture de la Sierra Nevada et est à 741 mètres d'altitude.

Au sein du patrimoine historique et artistique de Cenes de la Vega, on trouve son Eglise paroissiale dédiée au culte de la Vierge de Rosario. Des restes archéologiques ont été trouvés dans cette municipalité, qui semblent correspondre à une nécropole maure.

On trouve d'autres lieux d'intérêt dans la ville, comme le Parc Aquatique Acuaola, excellente option pendant tout l' été, la populaire Fuente de la PIata, et le précipice de Cenes, un magnifique décor naturel où l'on trouve des maisons troglodytes qui ont été creusées dans les versants du ravin. Cette attraction touristique est un endroit parfait pour profiter d'un contact étroit avec la nature.

C'est un endroit très calme pour se détendre, entouré de champs et avec de belles vues de la Sierra Nevada.

Cliquer sur les images pour agrandir

Centro


Le dynamique centre ville de Grenade mêle histoire et modernité. Pour le plus grand plaisir du visiteur, il présente en effet une infinie diversité d'édifices de tous styles et de toutes époques, au cœur d’un labyrinthe de larges avenues et étroites ruelles. C’est un cadre idéal pour ses nombreuses boutiques de grandes marques et de petits créateurs, dont les designs d’avant-garde vous enchanteront. Le quartier regorge également de magnifiques haltes gastronomiques, qui satisferont toutes les bourses et les plus fins gourmets.

Parmi la multitude de musées et de monuments du centre ville, se distingue la Cathédrale, considérée comme la première église renaissance d’Espagne, et comme l’un des plus beaux exemples de ce style artistique. Les Rois Catholiques ordonnèrent sa construction en 1492. Leur projet initial était une copie de la cathédrale gothique de Tolède. Dans la Chapelle Royale reposent les dépouilles des Rois Catholiques, Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, de leur fille Jeanne «la Folle» et son époux Philippe «le Beau» de Castille, et de l’infant Miguel. Vous vous sentirez profondément émus par la dimension à la fois historique, humaine et religieuse de ce monument, de même que par sa grande richesse artistique: architecture, sculpture, peinture, orfèvrerie, tapisseries, etc. Les styles gothique, renaissance et baroque s’y mêlent harmonieusement. Ne manquez surtout pas de visiter l’intérieur du temple, les mausolées des rois et la crypte, et de contempler les retables et les sculptures baroques.

Cliquer sur les images pour agrandir

Centro - Realejo


Ancien quartier juif de Grenade, le Realejo se trouve au pied de la colline de l’Alhambra, au sud-est. Son labyrinthe de rues et ruelles date de l’époque d’Al-Andalus.

Les juifs y possédaient cependant leur citadelle, sur la rive gauche du fleuve Darro, bien avant l’arrivée des arabes au VIIIème siècle. D’où l’expression arabe: «Garnata al-Yahud» (Grenade des juifs). Après la reconquête, les chrétiens chassèrent les juifs du quartier et le rebaptisèrent «El Realejo» (Le Royal), en référence à ses nouveaux souverains.

Au cœur du quartier se trouve El Campo del Príncipe (Le Champs du Prince), grande place aménagée par les Rois Catholiques pour célébrer les noces de leur fils Juan. Aujourd’hui bordé de nombreux restaurants et terrasses, El Campo del Príncipe est un lieu phare de la vie nocturne grenadine.

El Realejo regorge de monuments d’un grand intérêt culturel, tels que le Carmen de los Mártires, l’Auditorium et le Musée de Manuel de Falla, ou encore la Fondation Rodriguez Acosta et les Tours Bermejas. Quartier préféré des écrivains, aventuriers, peintres et artistes de toutes époques, on y respire un air de liberté et d’ouverture à la diversité. Laissez-vous surprendre par les célèbres et incontournables bars à tapas du quartier…

Cliquer sur les images pour agrandir

Güejar Sierra


Güéjar Sierra fait partie du Parc Naturel de la Sierra Nevada et est situé dans sa partie nord-ouest.

La localité principale est située à 1.084 mètres, et bénéficie à la fois de la proximité des paysages magnifiques du Parc Naturel de la Sierra Nevada et d'être dans les environs de Grenade, à 16 km seulement.

Güéjar Sierra est une très bonne base de départ pour les activités de montagne, grâce à son emplacement dans la Sierra Nevada. On peut profiter de nombreuses possibilités pour le VTT, l'escalade et la randonnée directement à partir du village.

On trouve à proximité : des pistes de décollages de parapente, des canaux où l'on peut pratiquer le canoë-kayak et où l'on peut faire des ballades à cheval sur les montagnes environnantes. À quelques kilomètres on trouve la station de ski de Sierra Nevada, ainsi que de nombreux endroits pour pratiquer le canyoning et bien d'autres choses encore.

Avec son exquise gastronomie, Güéjar Sierra est l'un des endroits favoris des grenadins pour aller manger dehors pendant les week-end. Avec une liste interminable de plats typiques d'Andalousie, de très bons vins et un son environnement naturel de toute beauté, Guejar Sierra est une merveilleuse escale pour vos vacances.

C'est le lieu choisi par les skieurs qui veulent éviter les foules, qui recherchent avant tout la proximité des pistes et qui souhaitent profiter de tout ce qu'offre ce village emblématique d'une grande beauté, proposant de nombreuses choses à découvrir comme la cuisine traditionnelle inoubliable de la région de Grenade.

Cliquer sur les images pour agrandir

La Herradura


La Herradura est un joyau touristique pour le voyageur ; elle fait partie de la municipalité d'Almuñecar dans la province de Grenade, située à l'extrême ouest de la côte de Grenade, en Andalousie.

La Herradura est située sur la côte méditerranéenne, dans une baie qui est formée d'une unique plage et qui profite de ce que beaucoup appellent "un climat parfait", avec un soleil qui peut briller au moins 300 jours par an.

La Herradura est la seul village côtier de la province qui a maintenu une petite zone de végétation et de faune vierge entre Cerro Gordo et Maro. La zone a été déclarée Site Naturel pendant les années 80 par le gouvernement andalou, aussi bien en ce qui concerne la superficie que les fonds marins, ce qui permet de conserver les coraux et les espèces en voie de disparition, ce faisant c'est l'une des zones de plongée les plus importantes d'Espagne.

Les centres de plongée de La Herradura sont reconnus et sont les plus prestigieux du sud de la péninsule ; y vont les plongeurs experts et les initiés depuis toute l'Espagne et ils gagnent en popularité à l'étranger.

Cette petite ville rafraîchissante et pleine de vie offre également de nombreux autres types de sports d'aventure : kayak, escalade, canoë, parapente, canyoning, randonnée pédestre. On y trouve tout un éventail d'activités.

La Herradura avec ses couchers de soleil fantastiques nous procure une bonne dose de vitalité, de santé et de détente.

Bonnes aventures!

Cliquer sur les images pour agrandir

La Vega de Grenade


La Vega, vallée fertile et agricole de Grenade, est indissociable de l’histoire de la ville depuis l’époque arabe. La splendeur de la cité de l’Alhambra ne peut en effet se comprendre sans sa plaine fertile, tout à la fois porte d’entrée, gardienne, potager et garde-manger. Federico García Lorca est le plus célèbre artiste issu de la Vega de Grenade. Sa vie et son œuvre sont intimement liées à la Vega, profondément imprégnées de ses couleurs et de ses odeurs, de même que la Vega résume à elle seule le poète.

Espace naturel protégé, la Vega de Grenade est la région agricole la plus charmante du sud de l’Espagne. Ses maraîchers produisent toute l’année de délicieux fruits et légumes. Le visiteur amoureux de la nature sera inévitablement séduit par ses innombrables sentiers de randonnée à pied ou à vélo, du côté de la Sierra Elvira par exemple, ou le long des barrages de Cubillas et de Colomera. Au fil de vos promenades, vous pourrez découvrir les lieux-clés de l'histoire de la coexistence et du conflit entre arabes et chrétiens. Cette escapade en pleine nature sera le couronnement de votre visite de l’une des plus passionnantes villes d’Espagne.

Cliquer sur les images pour agrandir

Lanjarón


Lanjarón, également appelée "ville-balnéaire", fût comparée par Pedro Antonio de Alarcón à «un rêve de poètes."

À 48 km de Grenade et à environ 35 km de la côte de la région de Grenade, Lanjaron est la plus importante ville d'eaux minérales et médicinales d'Andalousie depuis le XVIIe siècle. À une altitude de 650m sur un terrain très pentu, avec des ravins et des torrents. Palier naturel entre la côte méditerranéenne et la Sierra Nevada, où se trouvent les plus hauts sommets du territoire espagnol, Lanjarón est sans aucun doute un endroit qui mérite d'être visité.

Célèbre pour la qualité de ses eaux médicinales, en faisant l'une des stations balnéaires les plus hautes d'Espagne, la ville est également dotée de la caractéristique essentielle qui définit les villages des Alpujarras : une architecture unique pour ses maisons, parfaitement adaptée au terrain accidenté et au climat de la région. Les habitations sont disposées dans des rues étroites qui font émerger le souvenir encore vif de son passé mauresque.

On y trouve de nombreuses sources dans les rues de cette municipalité, alimentées par la neige de la Sierra Nevada, en particulier sur les pentes du Cerro del Caballo, au-dessus de la ville.

Et pour ses visiteurs les plus actifs, Lanjarón propose de nombreux sentiers de randonnée courtes, moyennes et longues dans la municipalité.

La cuisine de Lanjarón propose un large éventail de plats comme la soupe d'amandes, le potage de châtaignes et fenouil, les côtelettes à la courge et aux champignons, la poule en sauce ou le riz au lapin. L' une de ses traditions les plus singulières consiste à boire du chocolat chaud avec des beignets, le tout accompagné d'un verre de liqueur d'anis. Le gâteau de châtaignes, le flan aux noix et les galettes aux figues sèches sont d'autres gâteaux typiques. Parmi les fêtes de la ville, on peut retenir "la star" : la fête de San Juan, le 24 Juin avec toutes sortes d'activités culturelles et sportives. Mais cette fête est avant tout caractérisée par la veille de San Juan (Saint Jean) ; contrairement au reste du pays qui la célèbre avec des feux, Lanjarón la fête avec de l'eau, avec la fameuse course de l'eau qui est un évènement vraiment traditionnel de cette fête.

Laissez vous captiver par la pureté de ses sources, par son exquise gastronomie et la qualité de ses eaux thermales, et profitez de la végétation luxuriante des environs ainsi que des paysages idylliques des Alpujarras.

Cliquer sur les images pour agrandir

Monachil


MONACHIL: Aventures, sport, nature et randonnées.

À seulement 8 km de Grenade, Monachil offre aux visiteurs une grande variété de sites naturels intéressants avec de beaux paysages, situés au sein du Parc Naturel de la Sierra Nevada. De plus, Monachil a accumulé histoire et traditions de l'âge du Bronze jusqu'à nos jours, qui valent la peine d'être connus.

Le paysage est entièrement dominé par la présence de l'eau, accompagnant principalement la rivière Monachil, qui traverse la commune ; elle prend sa source au Pic Veleta lui-même et son cours est dessiné par l'apparition de sources, de mares, de cascades et de jolis coudes.

Il convient de noter qu'en suivant son cours on trouve l'un des paysages les plus spectaculaires de la Sierra Nevada, les gorges de Los Cahorros, situées à seulement 2 km de la localité de Monachil ; ses falaises abruptes, ses tunnels de la pierre, sa cascade et son célèbre pont suspendu de plus de 55 mètres de long font le bonheur de tous les randonneurs.

Grâce à la superbe enclave dans laquelle la localité est située, Monachil offre une gamme intéressante d'activités sportives à pratiquer en contact avec la nature.

Les chemins et sentiers surprenderont les promeneurs, traversant des espaces aussi uniques que Los Cahorros, la colline Huenes, le Trevenque, la colline Matas Verdes, le Cerrajón, le Diéchar, etc. Beaucoup d'entre eux peuvent se faire à pied, à vélo ou à cheval, en choississant des itinéraires en fonction des prétentions et des conditions des promeneurs.

Il y a également des sites appropriés pour les activités liées à l'alpinisme, notamment les gorges de Los Cahorros pour pratiquer l'escalade de ses falaises impressionnantes.

Des sommets sont propices aux départs des amoureux du parapente.

Si vous êtes un amateur de sport en pleine nature, n'hésitez pas, Monachil est faite pour vous.

Cliquer sur les images pour agrandir

Motril


Motril est une ville dynamique dans laquelle les visiteurs se sentiront comme à la maison, grâce à la grande hospitalité de ses habitants. Au coeur de la Costa Tropical de la région de Grenade, au bord de la Mediterranée, Motril vous offre une infinité de possibilités et de plus dispose d'un microclimat exceptionnel avec des temperatures moyennes avoisinnant les 20º C., avec à peu près 3.000 heures de soleil par an. l'ensolleillement est l'un des plus élevés d'Espagne.

Seulement 35 minutes en voiture séparent Motril de Grenade en empruntant la route N-323, qui dispose déjà de voies rapides. La capitale est reliée aux autres villes d'Espagne par des lignes d'autobus, ferroviares, aériennes et on peut bien sûr y arriver en voiture.

Il convient de noter que Motril joue un rôle maritime important sur la côte de Grenade, car elle est l'unique sortie portuaire de la province de Grenade. Le port de Motril est une escale pour les croisières touristiques, où les passagers peuvent profiter de tous les lieux d'intérêt de la ville, ou bien visiter l'Alhambra, la Sierra Nevada et la ville de Grenade, qui sont très proches.

Toutes les activités sportives, les randonnées et les aventures en pleine nature que vous pouvez imaginer peuvent se pratiquer sur la côte tropicale. La pêche sportive, la plongée sous-marine, le surf, la planche à voile et le kite-surf sont là pour les amoureux du contact direct avec la mer. Mais aussi l'équitation, le parapente, le vol libre, le canyoning, la pêche en hauteur, le golf... les possibilités sont infinies.

On peut également faire d'agréables excursions en mer pour pouvoir admirer la côte et la beauté de la mer au voisinage de la capitale de la costa tropical.

Du néolitique jusqu'à nos jours, Motril a accumulé Histoire et traditions qui valent la peines d'être découvertes.

Ne manquez pas de visiter Motril... un paradis sur la côte tropicale de Grenade.

Cliquer sur les images pour agrandir

Órgiva


Órgiva est considérée comme la capitale du canton de la Alpujarra, on y trouve de bons restaurants, d'innombrables bars et lieux de divertissement. Située à 58 km de Grenade et à 27 km de la côte, Órgiva fait partie du Parc Naturel de la Sierra Nevada et se trouve sur le versant sud. Cette ville commerçante est celle qui traditionellement, approvisionne tous les environs. Le marché hebdomadaire se tient les jeudis, c'est encore un événement pittoresque où se rendent les agriculteurs des environs.

Bien que toutes les références historiques et architecturales semblent indiquer que la ville fût fondée par les Arabes, l'origine de Orgiva est beaucoup plus éloignée. Elle a été identifiée comme la colonie grecque d'Exoche, mentionnée par Ptolémée. Parmi les lieux d' intérêt on trouve : la parroisse de Notre-Dame de l'Espérance, l'Hermitage de Saint Sébastien, la place de la Alpujarra,le Palais des Comtes de Sástago (actuel hôtel de ville). Ses tours jumelles dominent le village entier et sont visibles de très loin.

Un autre endroit très intéressant est le centre de méditation bouddhiste O.Sel.Ling, fondé en 1986 et situé dans les montagnes des Alpujarras, à 1600m d'altitude sur le versant sud de la Sierra Nevada. C'est là que vit O Sel, l'un des premiers et rares occidentaux reconnus comme les réincarnations de maîtres tibétains et c'est certainement le plus célèbre d'entre eux.

L'un des lieux d'intérêt de la ville est l'intéressante Salle Cervantina Agustín Martín Zaragoza, qui dispose de 150 exemplaires de "L'ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche" dans 42 langues différentes et 3 dialectes.

Les plats importants de la cuisine d'Órgiva sont les "migas" à la morue, avec des poivrons frits et des sardines. Est également typique le ragoût de fenouil et cardons. Et en été, le gaspacho, pour atténuer la chaleur.

On peut se rendre à Órgiva soit par la route qui monte jusqu'à la haute Alpujarra soit par celle qui traverse la Sierra de la Contraviesa, vers le sud, avec ses vues splendides sur la côte et la mer. En effet, tous les chemins mènent à Orgiva. Une route relie le village avec la Costa Tropical, l'autre avec Grenade en passant par Lanjarón ; une troisième nous conduit à la Rabita par Torvizcón et la dernière passe par le coeur de l'Alpujarra Alta, en montant à Pampaneira ou Trevélez.

Quelle que soit la route empruntée pour arriver dans le village, il est préférable de laisser la voiture dans la partie haute de la ville, car se garer dans la la partie la plus animée est une véritable odyssée, surtout le matin.

Cliquer sur les images pour agrandir

Pampaneira


Pampaneira, village des Alpujarras situé sur les falaises de Poqueira, forme avec Bubión y Capileira un Ensemble Historico-Artistique (site protégé) qui a maintenu l'aspect bérbère de l'architecture des maisons et des rues. Pampaneira est située au sud-est de la province de Grenade, à 72 kms. de la capitale.

Au fur et à mesure que l'on gravit la montagne, on trouve des environnements bioclimatiques très différents, avec une faune et une flore riches et variées. On y trouve la flore la plus importante d'Europe.

Son emplacement sur les falaises de Poqueira, permet à la fois de profiter de vues uniques sur le Pic du Veleta (3392mts) et sur les villages de Bubión et Capileira, ainsi qu'au sud, de contempler la mer Mediterranée.

La gastronomie des alpujarras est l'un des charmes de Pampaneira, grâce à la variété des produits de cette zone. Cette cuisine vous propose de nombreux plats à déguster, d'ascendance mauresque et chrétienne, comme les produits dérivés du porc, séché naturellement, comme par exemple différents jambons, chorizos, boudins et bien d'autres encore. Le jambon est le roi des plats des Alpujarras.

Parmi les plats typiques de la région on trouve ses spécialités en charcuterie, les "migas", les "gachas", le potage de châtaignes et les très fameuses "papas a lo pobre", le tout arrosé d'un bon vin de la région.

Ce qu'on appelle "plato alpujarreño" (assiette des Alpujarras) consiste en des "papas a lo pobre", un oeuf au plat, du jambon,du boudin, de la saucisse sèche et des poivrons frits.

Les desserts des Alpujarras sont égalements très variés et élaborés avec soin, on peut par exemple mentionner le pain aux figues, les soplillos aux amandes et ses brioches (roscones).

Le village a de nombreux charmes qui séduiront les voyageurs et les visiteurs, qui découvriront l'un des plus beaux recoins des Alpujarras, avec ses maisons, principalement en pierre ; pendant deux années consécutives, en 1977 et 1978, Pampaneira a obtenu le Prix national pour l'embellissement des villages d'Espagne.

Vous pourrez flâner entre les typiques "tinaos" recouverts de fleurs (ruelle passant sous les maisons), profiter de belles vues sur les plus hauts sommets de la péninsule (Veleta, Tajos de la Virgen...) et les villages du Barranco de Poqueira, Bubión et Capileira.

La richesse et la variété de son artisanat sont également reconnues, comprenant toutes sortes de céramiques, de tissus comme la "jarapa" (tissu épais) ainsi que de nombreux autres objets typiques de la région.

Ses sources et fontaines méritent un mention spéciale, certaines fournissant le village en eaux minérales et médicinales et d'autres, comme la fontaine de Chumpaneira, ont le "pouvoir" de marier les célibataires. Comme on peut le lire sur la peinture murale reposant sur les trois tuyaux, qui affirme : “es fuente de la virtud y tiene tal magnitud que soltero que bebe con intención de casarse no falla, pues al instante novia tiene, ¡ya lo ves!” (elle est source de la vertu et a un tel pouvoir que le célibataire la buvant avec l'intention de se marier ne rate pas, car à l'instant même il a une fiancée, comme vous le voyez !)

Le village accueille chaque automne une foire artisanale, agricole et touristique, considérée comme la plus représentative dans son domaine de toute la région. On y trouve également des produits de la gastronomie locale, principalement des pâtisseries arabes et de la charcuterie.

Cliquer sur les images pour agrandir

Pradollano


À Pradollano, point de rencontre de la Sierra Nevada, on trouve tous les services nécessaires pour le ski ; il d'agit de la station de ski la plus au sud de l'Europe et celle avec le plus d'heures d'ensoleillement par an. Elle a peu de concurrents pour ce qui est de la qualité de la neige, du nombre de jours ensoleillés par saison, de ses pentes et de l'altitude du domaine skiable (des 3.394 mètres du Veleta jusqu'aux 2.100 mètres de Pradollano) ; de plus le domaine est grand, avec plus de 64 km de pistes balisées.

La station de ski de la Sierra Nevada commence habituellement sa saison début Décembre et est l'une des dernieres à fermer ses pistes, étant donné que la fermeture coïncide souvent avec la célébration du "Día de la Cruz" (Invention de la Croix, 3 mai). Et en plus des activités proposées à Sierra Nevada durant les mois d'hiver, il y a également de nombreuses possibilités pendant le reste de l'année (marche, ballades en vélo ou à cheval, etc...), ce qui fait de cette station l'une des plus attrayantes d'Espagne.

À Sierra Nevada, il n'y a pas uniquement le ski et le snowboard, il est également possible de pratiquer d'autres sports d'hiver dans la station ou bien dans les environs. L'altitude des sommets environnants, de plus de 2000 m, fait de cette station un lieu d'une beauté naturelle extraordinaire et qui est idéal pour trouver toutes les aventures offertes par la montagne.

On trouve de nombreux restaurants avec de nombreux types de cuisines, de la cuisine typique du village, jusqu'à celle internationale et celle "fast-food", ainsi que des bars à tapas qui proposent leurs spécialités, on ne manque donc de rien dans ce lieu en pleine nature, dans lequel la saison de ski est une période idéale pour connaitre d'innombrables personnes et pour assister à des événements liés au ski.

Hospitalité, confort, qualité... Ces mots définissent l'acceuil que Sierra Nevada réserve à ses visiteurs.

Cliquer sur les images pour agrandir

Sacramonte


Grenade est l'un des principaux référents du flamenco en Espagne, et plus précisément, le Sacromonte est l’un de ses berceaux. Cet ancien quartier gitan est l’épicentre de ce que les spécialistes appellent la «hondura» et le «duende». On y situe l'origine de la «zambra», une fête mêlant chants et danses, et datant des rituels nuptiaux des Morisques (musulmans convertis) au XVIème siècle. Cette fête se remémore chaque soir dans les grottes où ils vivaient, aujourd’hui transformées en tablaos flamencos. Le visiteur peut assister à ces spectacles authentiques, dont les protagonistes sont les familles gitanes traditionnelles du quartier. Il n’y a pas si longtemps encore, les spectacles spontanés de flamenco dans les rues du Sacromonte n’étaient pas rares. Aujourd’hui, la majorité des gitans ont quitté le quartier, toujours aussi célèbre cependant pour son animation nocturne.

Cliquer sur les images pour agrandir

Salobreña


Salobreña, paradis de la Costa Tropical se trouve dans la province de Grenade, en Andalousie, dans la partie centre-ouest de la côte de Grenade.

Salobreña est l'une des plus belles communes de la côte de Grenade. Sa plaine fertile, ses plages et ses criques à couper le souffle font de Salobreña un site touristique, avec également ses vieilles maisons blanches.

La vieille ville de Salobreña se trouve à l'intérieur de la muraille qui protègeait les habitants au Moyen-Âge. Ses rues raides et au tracé irrégulier sont typiques des villages andalous, avec toutes ses maisons blanches aux balcons fleuris. En son sein se trouve le monument le plus important, le Château de Salobreña, avec la belle Promenade des Fleurs (Paseo de las Flores). Des jardins jolis et soignés avec différentes espèces d'arbustes, de fleurs et de palmiers sont disposés tout au long de son parcours. C'est là que s'installèrent les premiers habitants des environs et où ont été trouvés de nombreux vestiges archéologiques.

En plus de ses plages, Salobreña a de nombreux monuments d'intérêt historique comme l'église paroissiale Nuestra Señora del Rosario, construite au XVIe siècle sur les ruines d'une ancienne mosquée musulmane de style mudéjar, sur laquelle se démarque le grand clocher carré surmonté de petits créneaux.

Le "Parque de la Fuente" est un beau parc situé sur la Avenida del Mediterráneo. On y trouve de beaux jardins remplis de plantes et de fleurs, de bassins, où vivent différentes espèces d'oiseaux comme entre autres des canards et des paons et il y a des zones spécialement dédiées aux plus petits, avec des aires de jeux pour enfants. Pendant la période estivale on y organise des concerts de musique et différentes activités culturelles. Il est également célèbre pour son populaire petit marché nocturne, qui a lieu tous les mardi et vendredi dans le Parque de la Fuente, où l'on trouve des objets en céramique, verre, pierre ou métal, de la nourriture, des bijoux et bien d'autres choses encore.

Le Rocher de Salobreña est un petit îlot situé en face de la plage de Salobreña.

Ses plages sont caractérisées par leur amplitude, leurs eaux calmes et cristallines et surtout car elle disposent pour la plupart de tous les services nécessaires. Les plus populaires sont la plage de la Guardia, la plage de la Charca et les plages du Peñón, situées le long du Paseo Marítimo.

Son climat est méditerranéen, avec des températures assez agréables été comme hiver. La moyenne annuelle est de 17°C, en été elle est de 24°C et en hiver de 12°C.

Cliquer sur les images pour agrandir

Sierra Nevada


De nombreux visiteurs découvrent avec surprise qu’à Grenade, en Andalousie, terre connue pour ses plages et l'abondance de soleil, on peut skier. La Sierra Nevada est même aujourd’hui la meilleure station de ski d’Espagne. Le mont Mulhacén, avec ses 3482 mètres d’altitude, est le sommet le plus haut de la péninsule ibérique. Cette altitude garantit un enneigement abondant et de qualité, bien que la Sierra Nevada soit le massif montagneux le plus méridional d’Europe.

La Sierra Nevada est le douzième Parc National espagnol. Elle possède une superficie d'environ 170 000 ha, répartie entre 60 communes des provinces de Grenade et d’Almería. La Sierra Nevada est le dernier grand rempart naturel du sud de l’Europe. Majestueusement dressée face à la mer Méditerranée, cette chaîne montagneuse offre les paysages les plus divers, selon l’altitude (de 1000 à 3482 mètres) et l’environnement bioclimatique.

Cet immense et splendide espace naturel invite à la pratique des sports de plein air et d’aventure.

Newsletter - Abonnement notre lettre